MP3 porno

Vous aimez les histoires erotiques en MP3 ?
Retrouvez l'integralité de nos oeuvres sur

histoiredesexe.biz.
Il y a dans ma vie une fille, ou plutôt une femme, qui m'excite comme c'est pas possible : c'est ma belle-soeur. Elle est toujours habillée classe, coiffée parfaitement, des mains splendides, des lèvres sur lesquelles mon gland irait bien faire un tour et un corps somptueux, elle a la trentaine, pas d'enfants, une taille de guêpe que je ne me gêne pas de toucher lorsqu'on se dit bonjour. (ça y est, j'ai déjà une érection rien qu'à écrire ces lignes en pensant à elle). Je ne vous cache pas que je me suis déjà branlé en regardant des photos d'elle en tailleur, prises lors de fêtes de familles. D'ailleurs j'essaie toujours de faire un maximum de photo d'elle, en toute discrétion bien sûr. Il se trouve que ma chère belle-sœur est en réalité une belle petite cochonne. Il m'a fallu cinq ans pour m'en rendre compte, mais maintenant j'en suis sûr. Comment, me direz-vous ? Eh bien simplement parce que j'ai découvert qu'elle était sortie avec un pote à moi, il y a plusieurs années et il m'en a raconté des vertes et des pas mûres à son sujet. Eh oui, Madame aime, par exemple, se faire prendre non pas par un ni deux, mais bien trois mecs en même temps. Elle aime tout : fellation, sodomie, gode, éjaculation faciale, etc... rien ne l'arrête. Vous me direz : oui, mais bon, elle était jeune, peut-être que maintenant ça a changé. Voulant en avoir le coeur net, je l'ai contactée sur son portable et je lui ai donné rendez-vous en disant qu'elle ne devait bien sûr en parler à personne, car j'avais un gros souci qu'il fallait qu'elle m'aide à résoudre. Elle est donc venue au rendez-vous (sur Bruxelles, elle a prétexté à son mari qu'elle allait faire du shopping), elle est arrivée, toujours aussi sexy qu'à l'habitude (mais comment fait-elle ?). On a pris un café, discuté de choses et d'autres et puis elle en est venue à la question : - Qu'est ce qui se passe, pourquoi m'as-tu fais venir ? Je ne me suis pas dégonflé et je lui ai répondu, de but en blanc : - Mon problème, c'est toi ! Elle fut toute étonnée et surprise, elle ne comprenait visiblement pas, elle me demanda de m'expliquer. Je lui ai donc demandé si elle connaissait un certain Luc P., elle confirma et rougit ; je lui dis alors que c'était un bon pote à moi et qu'il m'avait raconté une partie de sa vie... Là, c'est plus rouge qu'elle était, mais cramoisie. Ne me dégonflant toujours pas, je lui expliquai gentiment tout ce qu'il m'avait dit sur elle, je lui fis comprendre que je trouvais ça très bien et que maintenant, c'était mon tour ! Elle m'a arrêté en me disant que ce n'était pas possible, car elle aimait son mari et que j'étais son beau-frère etc... Je lui répondis que c'était trop tard, la chambre était déjà réservée et on devait y aller maintenant, pour ne pas perdre trop de temps en bavardages inutiles. Malgré ses faibles rouspétances, elle se leva, je la pris par le bras et lui dis : - Courage, tu vas passer un très bon moment ! (rires) Ensuite, on n'en parle plus. On se rendit à l'hôtel à pieds. Il se trouvait à deux minutes. Elle essayait encore de me convaincre, mais je ne disais plus rien. Lorsqu'on entra dans la chambre, je la complimentai sur son corps et lui dis que le grand jour était arrivé et qu'enfin, j'allais la faire jouir à mon tour (et vice-versa bien sûr). Elle ne savait visiblement pas quoi faire : je lui demandai donc de se mettre à mes genoux et de procéder au déballage de son cadeau. Elle hésita encore un peu mais s'exécuta, ouvrit mon pantalon et sortit ma bite qui était (du moins j'en avais l'impression) gonflée au maximum de ses capacités. Elle fit des yeux étonnés en la voyant (je suis pas trop mal nanti) et je lui demandai de la lécher doucement pour commencer. Elle savoura ma bite, en la léchant sur toute sa longueur avant de finalement la prendre complètement en bouche. Je n'en pouvais plus, la chose que je souhaitais le plus depuis cinq ans était en train de se réaliser : ma belle-sœur en train de me pomper comme une chienne. On voyait qu'elle se régalait, je lui disais : - Vas-y, petite salope, pompe-moi ! Ça l'excitait, elle ne perdait pas un millimètre de ma bite. Je dus lui demander d'arrêter car j'allais jouir, cela aurait été dommage aussi vite. Je la relevai et, la prenant par l'épaule, l'amenai près du lit. Je lui demandai d'enlever son slip et, en riant, elle me dit qu'il n'y en avait pas, qu'il n'y en avait pour ainsi dire jamais. Je passai alors ma main sous sa jupe et sentis un sexe lisse très humide, je n'en pouvais plus, ma bite me donnait l'impression qu'à tous moments, j'allais jouir tellement j'étais excité ; je la couchai alors sur le lit, lui écartant les jambes, je m'agenouillai et découvris un bijou, une perle rare que je m'empressai de goûter, d'abord lentement, du bout de la langue, ensuite goulûment, prenant un maximum dans ma bouche, aspirant son liquide, entrant ma langue dans sa chair, profondément... Elle râlait de plaisir, j'entrai alors un doigt très doucement, caressant sa paroi, tout en titillant son bouton, elle me supplia alors d'arrêter, disant qu'elle ne tiendrait pas. Je me relevai et lui demandai ce qu'elle voulait. Elle me répondit qu'elle ne désirait plus qu'une seule chose, c'est que je présente ma grosse bite à ses lèvres et que j'entre sans retenue, que je pénètre à fond dans sa grotte. Je ne me fis pas prier et, présentant mon gland, je le fis glisser de tout son long pour aller buter contre le fond de son vagin ; elle écarta les jambes au maximum et je les pris en main, les repoussant vers elle afin de l'avoir toute offerte à moi, sans aucune limite. Malheureusement (ou heureusement) après quelques coups de boutoir, elle ne tint plus (et moi non plus) et nous jouîmes tous les deux comme jamais. Je m'écroulai sur elle et l'embrassai en la remerciant et elle rit de joie. Elle me demanda juste une seule chose : - Quand recommence-t-on ? Je lui ai promis que cela se ferait à nouveau à l'improviste, qu'elle aurait un jour de mes nouvelles, mais pas tout de suite. Elle acquiesça mais me demanda de ne pas attendre trop longtemps...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Librairie erotique

Partenaires

Présentation

Partenaires

Librairie erotique

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés