MP3 porno

Vous aimez les histoires erotiques en MP3 ?
Retrouvez l'integralité de nos oeuvres sur

histoiredesexe.biz.

Histoire erotique interaciale

Ma première rencontre faite sur le net ayant débouché sur une nuit assez « sympa », je continue mes recherches. Quelques mecs, des discussions, malheureusement rien d’exceptionnel, jusqu’au jour où se connecte Franck. Un beau black… profil idéal. Un soir, je finie par tomber dessus sur le site. Il a consulté mon profil mais ne m’a pas laissé de messages...je ne dois pas l’intéresser mais tant pis, j’ai rien à perdre.

Une conversation très banale démarre. Après quelques échanges téléphoniques, nos discussions dérapent. Le sexe commence à devenir notre sujet préféré. Nous nous racontons nos aventures… on échange nos envies, nos fantasmes, même des liens de sites coquins, des photos… c’est un jeu entre nous. Néanmoins, certaines envies commencent à naître…à mûrir…

On discute un peu tous les soirs. Il se connecte et me demande d’accepter la webcam. Ok… ça peut être sympa. Allongé sur son lit, il est en caleçon. Je me régale de voir son torse musclé. On continue à parler. Mais les questions du quotidien dérapent. Il commence à me poser des questions sur ce que j’aime, les positions…si je suis clitoridienne ou vaginale… Il se met à sortir son sexe et me demande si elle me plaît… et là, il la caresse, fait monter sa main de haut vers le bas. Il rapproche sa caméra pour que je puisse voir avec détails sa verge.
Je vois sa verge se durcir et s’allonger. Elle devient d’une taille qui fait divaguer mon esprit…
« Est-ce que tu imagines ce que je pourrais te faire avec … ? J’aimerais sentir tes mains chaudes sur ma queue… »
Il continue à se masturber devant l’écran de manière à me montrer à qui j’avais affaire. Le jeu était trop tentant. J’écris alors des mots salasses pour l’exciter. Sa main va de plus en plus vite et serre. Quelques bruits de plaisir sortent de sa bouche. Je lui décris sa queue qui me pénètre.
« Ca vient…. » Et là la caméra se brouille, j’entends un petit cri de soulagement. 5 minutes après, il réapparait.
« Je vais prendre une douche…merci très chère…. »

Deux jours après, on remet ça par téléphone….
« J’espère que tu es prête à jouir par téléphone. » Chacun raconte à l’autre ce qu’il aimerait tester…J’imagine déjà son brancard qui rentre et qui sort…
« Imagine ma langue qui glisse sur ton gland puis ma bouche avalant tout ton sexe… »
Chaque mot nous transportait. « Et toi, tu la sens au fond de ta chatte ? Touche-toi pendant que je te parle, en même temps que moi »
Je m’allonge sur le lit et plaque le téléphone à l’oreille. Mes doigts se faufilent dans mon pantalon dégrafé. Je sens mon clitoris tout chaud et gonflé.
« Passe tes doigts tout doucement sur ton clitoris. Je te devine sur ton lit, la culotte baissée avec tes mains qui s’amusent…
    ⁃    Et moi, j’entrevois ton sexe qui grossit dans tes mains, prêt à me pénétrer de tout son long…
    ⁃    Tu aimerais que je te l’enfonce bien au fond…. gourmande….
Mes doigts descendent pour voir si cette conversation me fait de l’effet. Je sens que c’est mouillé. J’en prends sur mon doigt en l’enfonçant tout doucement. Puis je reprends mes douces caresses sur mon clitoris. La réaction est presque immédiate...je commence déjà à jouir tellement je suis excitée et que mon clito est sensible.
Et Franck continue à me murmurer tout ce qu’il aimerait me faire. Il continue à se branler pendant que je fais vibrer mon organe. Le plaisir monte de plus en plus…entendre mes gémissements l’excite et lui aussi commence à prendre de plus en plus de plaisir. Il détaille la pénétration que je simule avec mon index, tout en continuant l’éteindre de mon clito.  Je jouis dans un murmure sourd… Après encore quelques mouvements, c’est la délivrance…

Tous ces moments rendaient notre rencontre obligatoire…il fallait concrétiser toutes ces conversations, tous nos fantasmes livrés…
Franck m’invite chez lui, sur la périphérie sud de Paris. Me voilà en route dès le vendredi soir...j’ai tout prévu : un gel de massage lubrifiant, des tonnes de préservatifs….tout le nécessaire à une nuit d’extase..
Rue Stalingrad...j’y suis. Il m’attend en bas de l’immeuble avec le sourire. Il m’accueille en m’embrassant… à pleine bouche...et il y glisse la langue bien au fond…ça promet un moment chaud en perspective.
On monte les 3 étages. Il ouvre et le laisse rentrer la première. Dès la fermeture de la porte, il me saisit et me colle contre le mur pour m’embrasser à nouveau…la surprise du geste m’excite…Il empoigne mes seins et frotte le bas de son corps contre mon pubis.La scène est intense…Sa langue cherche le fond de ma gorge…puis elle s’entremêle à la mienne dans un océan de salive…
Il me tire à l’intérieur de sa chambre tout en m’embrassant goulument. Je voyais le bas de son pantalon se gonfler.  Il enlève mon tee-shirt d’un geste  et fait sauter mon soutien-gorge. Il attrape ma poitrine. Il l’agrippe, la palpe…. alors que sa langue se promène le long de mon cou. En un clin d’œil, il saisit mes cheveux et appuie sur ma tête. Je descends petit à petit vers sa verge, tout en embrassant son torse. Je déboutonne son pantalon et il en sort sa queue déjà bien dure et droite. A genoux devant lui, il me la glisse doucement dans la bouche. Dans une succession de va-et-vient, ma langue effleure son gland, entre dans sa fente et glisse sur tout son long. Je joue avec son pénis. Je sens ses mains se crispaient sur mes cheveux.

Je la sors de mes lèvres pour remonter vers sa bouche… Je l’embrasse en lui mordillant la lèvre inférieure… Il me prend par le bras et me pousse sur le matelas. Il retire mon pantalon sauvagement. Je l’arrête afin de le costumer d’un préservatif. Il me pénètre d’un coup sec. Je suis déjà humide d’excitation. Il entre et sort avec force. Après quelques aller-retour, il me tend les mains pour me relever et changer de position. Il me positionne dos à lui, debout. Il repousse mon dos, me fait écarter les jambes. Puis il me saisit par les hanches pour me l’enfoncer au plus profond. Elle est tellement longue qu’il a du mal à la rentrer entièrement. Il persiste et l’enfonce durement.  Il geint de plaisir… « Humm, c’est bon ? Tu la sens bien au fond de ta chatte ??? ».
Je sens ses boules frotter sur mes fesses… elles sont lourdes... bien pleines… Le mouvement dure encore et encore. Cette position est l’une de mes préférées. C’est l’extase…
Je la sens se gonfler et là, ca sort… Il déguste ce moment en restant encore en moi… Sa respiration est encore forte, son corps est tendu. Il finit par sortir et me relève. Il retire son capuchon plastic et va sous la douche.
Je reste là… attendant mon tour. Tout propre, il me laisse la place. Après un passage sous l’eau chaude… je me rhabille et je repars… juste un mot « A une prochaine »…


Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Librairie erotique

Présentation

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés